DOSSIER: Hunter’s Office

Je passe facilement du coq à l’âne, chez nous on appelle ça « Spaghetti Mind »  tu vois le début du spaghetti mais Dieu seul sait où est la fin et par où il faut passer pour la trouver.

Me voilà donc aujourd’hui dans le bureau de mon mari, assise sur son canapé à regarder les murs, le plafond, le sol, la décoration inexistante… Et là, alors que j’ai déjà mille et une choses en tête à faire comme projet dans la maison, ou pour le travail et un avion à prendre pour la France dans moins de 48 heures, je me vois lui imaginer une pièce digne de ce nom.

Lire la suite