Plus blanc que blanc…

Cette fameuse citation, devenue culte dans les publicités de lessive qui vous promettent un blanc « plus » blanc est devenue chose commune dans notre culture. Nous sommes obsédés par le blanc. C’est propre, c’est frais, c’est pur. Quand on pense blanc, on pense colombe, on pense jeune mariée candide, on pense linge de maison, on pense bébé frais qui vient de naître.

Lire la suite

De la gaieté dans le quartier

J’ai grandi au pays basque, et les régulations paysagères font que vous ne pouvez pas choisir la couleur de votre maison (disons que vous pouvez choisir entre les trois-quatre options proposées comme le vert foncé, rouge ou bleu marine) ou même de vos portes et volets car cela serait considéré comme défigurant. Au final, moi qui n’aime pas trop l’homogénéité un peu « stérile », sous-entendez clonage quasi parfait de tout un quartier, je trouve que cela donne un ensemble bien triste.

Lire la suite

Un jour une couleur: blush

Depuis que j’ai 12 ans, j’ai le rose en horreur. Toutes les teintes, du rose crevette au fushia criard me sortaient par les yeux. Peut-être une overdose d’avoir fréquenté le club Barbie quand j’étais plus jeune et de n’avoir voulu porter que du rose.

Mais alors depuis quelques temps, et je pense que cela a sûrement à voir avec la naissance de ma fille, je suis obsédée par une seule couleur, que je trouve fraîche,chic, propre, délicate,douce tellement appropriée pour un bébé mais à la fois suffisamment moderne et contemporaine pour plaire à un adulte: le rose blush.

Lire la suite